Les meilleurs rôles de Joaquin Phoenix

À peine 46 ans et déjà 37 années de carrière (allez, on vous laisse faire le calcul pour savoir à quel âge il débute sa carrière). Joaquin Phoenix est un comédien à la filmographie impressionnante avec plus de 40 films à son actif. Après 3 nominations infructueuses, 2020 est l’année de la consécration pour Joaquin Phoenix qui décroche l’oscar du meilleur acteur pour son rôle dans Joker lors de la 92e cérémonie des Oscars. Stupéfiant dans Gladiator, magistral dans Joker. Il aime composer des personnages marginaux et inquiétants. Un acteur hanté par son art comme on en voit peu, toujours très impliqué dans ses personnages jusqu'à se fondre en eux. Il le dit lui-même, être acteur ce n'est pas jouer un personnage, mais le devenir. On a tous en tête son interprétation exceptionnelle du Joker et son rire signature, qui met, à coup sûr, tous ses interlocuteurs dans une position inconfortable. On l’a tenté en réunion, inconfort à son summum. 

L’équipe d’HiDeal vous propose un bref aperçu de sa carrière à travers 5 de ses grands rôles au cinéma !

Les meilleurs rôles de Joaquin Phoenix

Joker

  • Date de sortie : 2019
  • Réalisateur : Todd Phillips
  • Genre : Crime, Thriller, Drame
  • À voir ou re-voir sur : mycanal

La performance de sa vie. En 2019, l'acteur se glisse sous le maquillage du Joker et crève l'écran dans la peau du méchant emblématique de DC Comics. Le film remporte le Lion d'Or au Festival de Venise et 2 oscars lors de la 92e cérémonie des Oscars à Hollywood (Meilleur acteur dans un rôle principal et Meilleure musique originale). Pour parfaire le personnage du Joker, Joaquin Phoenix a étudié plusieurs cas de maladies dépressives et a perdu 15 kg. Quand on vous dit qu’il est impliqué dans ses personnages au point de se “fondre” en eux...

Le pitch : Dans les années 1980, à Gotham City, Arthur Fleck, un humoriste de stand-up raté, bascule dans la folie et devient le Joker.

Les meilleurs rôles de Joaquin Phoenix

Gladiator

  • Date de sortie : 2000
  • Réalisateur : Ridley Scott
  • Genre : Action, Drame, Aventure
  • À voir ou re-voir sur : Netflix et Amazon Prime Video

Dans Gladiator, Joaquin Phoenix se fond dans la peau de l'empereur Commode que Russell Crowe poursuit de son désir de vengeance. Il marque les esprits en affrontant Russell Crowe dans l’arène, une scène culte. C’est ce film qui révèle Joaquin Phoenix au grand public et lui offre la reconnaissance de la profession avec sa première nomination aux Oscars comme Meilleur second rôle (infructueuse, malheureusement). 

Le pitch : Le général romain Maximus est le plus fidèle soutien de l'empereur Marc Aurèle, qu'il a conduit de victoire en victoire avec une bravoure et un dévouement exemplaires. Jaloux du prestige de Maximus, et plus encore de l'amour que lui voue l'empereur, le fils de Marc Aurèle, Commode, s'arroge brutalement le pouvoir, puis ordonne l'arrestation du général et son exécution. Maximus échappe à ses assassins mais ne peut empêcher le massacre de sa famille. Capturé par un marchand d'esclaves, il devient gladiateur et prépare sa vengeance.

Les meilleurs rôles de Joaquin Phoenix

Walk the Line

  • Date de sortie : 2005
  • Réalisateur : James Mangold
  • Genre : Drame, Musique, Romance
  • À voir ou re-voir en DVD

En 2006, pour la première fois, il est la tête d’affiche d’une production Hollywoodienne. Pour incarner le légendaire chanteur folk Johnny Cash, le comédien apprend à jouer de la guitare et à chanter pour interpréter lui-même toutes les chansons du film. Sa prestation marque les esprits et lui vaut une nomination à l'Oscar du Meilleur Acteur (mais toujours pas de statuette à l’horizon) et remporte le Golden Globe dans la même catégorie. On savait déjà qu’il était un très bon acteur, on se rend compte que c’est l’un des meilleurs de sa génération.

Le pitch : En retraçant le destin du chanteur country-rock Johnny Cash, Walk the line évoque la naissance d'un nouveau style d'artiste, celle d'un homme qui au-delà de ses colères, des ravages de la dépendance et des tentations du statut de star, a tout dépassé pour devenir une icône.C'est aussi le parcours d'un homme qui, du fond de la période la plus noire de sa vie, a été porté par une histoire d'amour fusionnelle avec June Carter. Leur passion a nourri son art tout au long de sa vie.Cette saga est marquée par les thèmes qui feront la force de la musique de Cash et de son style minimaliste : la mort, l'amour, la trahison, le péché, l'espoir et la foi.

Les meilleurs rôles de Joaquin Phoenix

La Nuit nous appartient

  • Date de sortie : 2007
  • Réalisateur : James Gray
  • Genre : Drame, Crime, Thriller
  • À voir ou re-voir en DVD

Dans La Nuit nous appartient, Joaquin Phoenix retrouve le réalisateur James Gray (un retour au bercail, puisque Joaquin Phoenix a tourné dans plus de la moitié de ses films). Il y incarne Bobby, un gérant de boîte de nuit tiraillé entre ses patrons mafieux et sa famille où le métier de policier se transmet de père en fils. Un film plutôt dramatique et un Joaquin Phoenix toujours aussi impressionnant mêlant assurance, fragilité, charisme et impuissance. 

Le pitch : New York, fin des années 80. Bobby est le jeune patron d'une boite de nuit branchée appartenant aux Russes. Avec l'explosion du trafic de drogue, la mafia russe étend son influence sur le monde de la nuit. Pour continuer son ascension, Bobby doit cacher ses liens avec sa famille. Seule sa petite amie, Amada est au courant : son frère, Joseph, et son père, Burt, sont des membres éminents de la police new-yorkaise… Chaque jour, l'affrontement entre la mafia russe et la police est de plus en plus violent, et face aux menaces qui pèsent contre sa famille Bobby va devoir choisir son camp…

Les meilleurs rôles de Joaquin Phoenix

I’m still here

  • Date de sortie : 2009
  • Réalisateur : Casey Affleck
  • Genre : Musique, Comédie, Drame
  • À voir ou re-voir en DVD

En 2009, Joaquin Phoenix fait sensation en annonçant sa retraite du monde du cinéma pour se consacrer à la musique. Dépression, propos haineux, provocations, bagarres, le comédien se fond complètement dans ce nouveau rôle jusqu'à grossir et se laisser pousser une longue barbe. FAKE NEWS. Il avouera deux ans plus tard que toute cette histoire n’était qu’une immense supercherie, une satire de la célébrité, destinée à se moquer de la crédulité des spectateurs, habitués à consommer de la téléréalité. 

Le pitch : En 2008, l'acteur Joaquin Phoenix annonce qu'il prend sa retraite du métier et tente sa chance comme chanteur hip-hop. Durant un an, son beau-frère Casey Affleck, armé de sa caméra, documentera au jour le jour sa dépression, son dégoût de la célébrité et ses nombreux revers. Parallèlement, l'ex-acteur à l'apparence négligée entame la tournée de promotion du film « Two Lovers » de James Gray, durant laquelle il crache son fiel contre le show-business et tient des propos incohérents devant les caméras de télévision. Entre les sauteries avec ses amis et ses prestations de rappeur, Joaquin Phoenix, devenu la risée de tout Hollywood, crie son désespoir.