Paris, la ville des amoureux

“J'ai deux amours. Mon pays et Paris. Ce qui m'ensorcelle, c'est Paris, Paris tout entier !”, disait Josephine Baker. Ah Paris ! Paris, ville lumière. Paris, ville des amoureux. Destination prisée par les touristes mais aussi source d'inspiration intarissable, Paris est experte dans les arts de la séduction. Bien moins étendue que Londres, Madrid, Berlin ou Rome, Paris est une ville que l’on peut parcourir en quelques heures. À chaque coin de rue, le Paris monumental se conjugue avec le Paris intime et une petite merveille attend d’être découverte. Le grand amour ? Une sculpture en marbre ? Ou simplement une délicieuse tasse de café… (à 6€) ?

La capitale française est connue pour son romantisme, sa beauté et son histoire. Entre les monuments historiques, les musées et les restaurants, il y a de quoi faire pour les visiteurs. Les amoureux pourront se promener sur les berges de la Seine, traverser le pont Alexandre III et découvrir la Tour Eiffel. Pour les plus aventuriers, une balade en bateau sur la Seine est recommandée.

Paris, la ville des amoureux

À bicyclette, le long de la Seine

Offrez-vous un aperçu de Paris à vélo, le long de la Seine, fleuve emblématique de Paris. Passez devant des monuments tels que l’Assemblée nationale ou l’hôtel des Invalides, où se trouve la sépulture de Napoléon. Ici et là, les rues et les bosquets avoisinants offrent quelques-unes des plus belles vues de Paris. Déposez votre vélo au pied du pont de l’Alma et faites une escale au musée du quai Branly, consacré aux arts africain, asiatique, océanique et précolombien. De là à la tour Eiffel, il n’y a qu’un pas !

Paris, la ville des amoureux

De bonne heure au musée d’Orsay

En hiver, lorsque le froid et la grisaille envahissent les rues, les parisiens se réconfortent au musée d'Orsay !

Peu importe si vous connaissez déjà le musée d’Orsay et sa collection d'œuvres impressionnistes, une des plus extraordinaires au monde. Il n’en reste pas moins incontournable, surtout si vous n’y êtes pas retourné depuis sa réouverture, en 2011, à la suite d’une vaste rénovation. L’espace de cette ancienne gare de style beaux-arts a été totalement réaménagé de manière à accueillir de nouvelles galeries. Ce musée est toujours très couru : près de 3 millions de visiteurs y passent chaque année.

Paris, la ville des amoureux

La vie bohème, rue des Martyrs

Chaque dimanche, jusqu’à 13h, la rue des Martyrs - qui, sur une ascension de près d’un kilomètre, mène à Montmartre - devient piétonne, ce qui permet de transiter sans peine entre ses épiceries fines, boutiques et restaurants. La partie basse de la rue s’est embourgeoisée, entre familles aisées et artistes. La partie haute, avec ses cabarets et la toute proche - et quelque peu miteuse - Pigalle, a conservé son style bohème.

Montmartre, qui est à la fois un quartier de Paris et une commune française, est situé dans le 18e arrondissement de Paris sur la butte Montmartre, à proximité du Sacré-Cœur. Cette butte, située au nord-est de la capitale, offre un point de vue exceptionnel sur la ville. C'est pourquoi il est devenu un lieu touristique très prisé. On y trouve de nombreux monuments, dont la basilique du Sacré-Cœur et la place du Tertre. Les amoureux peuvent se promener main dans la main ou déguster un verre en admirant la vue.

Paris, la ville des amoureux

La gastronomie

En matière de gastronomie, rien de plus typique et cliché que le bistrot parisien ! Optez pour l’un des bistrots de la place des Abbesses, pleine de vie, avec sa station de métro que le film Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain a rendue célèbre. Si vous ne devez passer que par un bistrot parisien dans toute votre vie, que ce soit le Paul Bert. Ce n’est pas le bistrot préféré de Jean-Claude Ribaut, critique gastronomique au Monde, pour rien !

Paris, la ville des amoureux

Se déplacer

Si vous souhaitez prendre les transports en commun, préférez le métro pour effectuer vos déplacements. Envie de pédaler ? Louez un Vélib’ et offrez-vous un aperçu de Paris à vélo. Depuis août 2021, la quasi-totalité des voies de Paris passent à 30 km/h. Une décision positive pour la sécurité des cyclistes. Les stations de Vélib’ foisonnent en ville, mais prenez le vôtre à Notre-Dame de Paris, qui marque le point zéro des routes de France !